NOUVEAU COMMUNIQUE DE PRESSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOUVEAU COMMUNIQUE DE PRESSE

Message par modérateurs forum le Mar 10 Nov - 22:05

CRISE DANS L'EGLISE ORTHODOXE EN EUROPE OCCIDENTALE
L'Archevêché des paroisses de tradition russe est une entité de l'Église orthodoxe qui existe depuis 1921 et qui trouve son origine dans l'émigration de l'intelligentsia russe, chassée de l'Union soviétique naissante, où étaient persécutés de nombreux croyants.
Aujourd'hui, cet archevêché, dont le siège est à Paris 8e (12, rue Daru) est constitué de plus d'une centaines de paroisses et communautés, dispersées à travers toute l'Europe occidentale (France, Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Norvège, Danemark, Suède, Allemagne, Italie, Espagne).
La caractéristique principale de cette Église orthodoxe tient dans le fait que toutes les matières d'administration sont cogérées par le clergé (archevêque et prêtres) et par des représentants des fidèles (laïcs) démocratiquement élus.
En 2013, pour la première fois dans l'histoire de cette Église, le Patriarcat de Constantinople (dont le siège est à Istanbul, en Turquie), qui assume la tutelle ecclésiastique de l'Archevêché, a imposé un candidat à la fonction d'archevêque dirigeant, en la personne du P. Job-Ihor Getcha, devenu Archevêque Job de Telmessos.
Depuis son installation dans l'Archevêché, sur ordre du représentant du Patriarcat en France, le Métropolite Emmanuel Adamakis, l'Archevêque Job s'attaque à la liberté d'expression dans son Église: il dénigre la tradition de participation des laïcs à l'administration, il outrage et malmène son clergé et les fidèles responsables des paroisses par des traitements dégradants et il a mis en panne le fonctionnement de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris.

Le déploiement de toutes ces énergies pour mettre à mal le fonctionnement de cette Église a forcément interpellé nombre de fidèles: pourquoi donc l'Archevêque Job s'attaque-t-il à la liberté d'expression et à l'esprit critique dans sa communauté? On est forcé de conclure que la mission qu'il a reçue du Patriarcat Oecuménique de Constantinople est de réduire le poids de cette petite Église au grand passé. En effet, l'existence même d'une Église orthodoxe ouverte aux valeurs démocratiques et aux normes de fonctionnement transparent de la société occidentale n'est pas du goût de tous: les autres orthodoxes, principalement russes (liés au Patriarcat de Moscou) ou grecs (liés au Patriarcat de Constantinople), voient d'un oeil suspicieux la présence de laïcs dans les organes de direction. Mais pour éradiquer l'Archevêché de la rue Daru, il faut d'abord y faire régner le désordre, le déliter spirituellement et ensuite le réduire de taille, toutes choses qui constituent la mission dont est chargé Job Getcha.

1/ Des prêtres et des laïcs engagés (c'est-à-dire des fidèles qui sont responsables de diverses activités de l'Église) se trouvent soumis à des traitements brutaux et à des punitions arbitraires de la part de l'Archevêque Job.
Notamment, pour punir l'un des prêtres de se défendre en justice contre un autre ecclésiastique qui l'y a traîné, l'Archevêque Job a monté une procédure de tribunal ecclésiastique factice: le tribunal n'a jamais pu siéger, mais le prévenu est accusé de ne s'y être jamais présenté. L'assistance d'un avocat était interdite au prévenu, tout comme le droit de correspondance avec l'extérieur, de peur probablement que les motifs fallacieux de l'accusation ne deviennent manifestes.
L'Archevêque Job se prête à des coups d'éclats dans les églises où il se rend, humiliant physiquement ses "subordonnés" et exigeant d'eux des actes de pénitence publique pour des actes qu'ils n'ont jamais commis.
De nombreux fidèles (prêtres ou laïcs) ont mis sur pied un collectif de sensibilisation au sort des personnes concernées par les mauvais traitements. Ce collectif, qualifié par l'Archevêque Job Getcha de "groupuscule n'ayant pas sa place dans l'Église", craint que le délitement auquel l'Archevêché est soumis ne menace de disparition cette structure ecclésiale ancienne d'Europe occidentale, avec siège à Paris.
Le blog du collectif de défense de l'Archevêché: http://situationarcheveche.blogspot.fr

2/ L'Institut Saint-Serge est le plus ancien de tous les établissements d'enseignement théologique orthodoxe d'Occident. Sa renommée, dans le christianisme, est littéralement mondiale. Les publications des enseignants de l'Institut Saint-Serge se trouvent dans toutes les bibliothèques universitaires intéressées par le fait religieux orthodoxe. L'identité de cette "École théologique orthodoxe de Paris" consiste dans son ouverture à la culture occidentale moderne et aux autres chrétiens. À travers des générations de théologiens, l'Institut a vivifié le terreau de l'Église orthodoxe, ébauchant un renouveau et une ouverture qui se poursuivent jusqu'à ce jour, quoique péniblement désormais. Sur le plan spirituel, l'Institut Saint-Serge relève de l'autorité de l'Archevêché dirigé par Mgr Job Getcha.
Dès son arrivée à la tête de l'Archevêché, l'Archevêque Job a exigé le titre de recteur de l'Institut Saint-Serge et a mis à exécution un plan qu'il avait annoncé bien avant son arrivée comme archevêque: une "guerre atomique" contre les professeurs, selon ses mots.
Son but: réformer l'Institut, en le réorientant dans une dimension plus cléricale, moins libre et, surtout, moins critique. Pourtant, l'Église orthodoxe à travers le monde a réellement besoin d'être le sujet d'études critiques, même et surtout en provenance de l'intérieur même de la communauté ecclésiale. Tout d'abord, l'Archevêque Job a tenté d'imposer sa vision des choses, puis a déclaré "hors de l'Église" les professeurs qui ont fait barrage à ses exigences, ensuite l'Archevêque-Recteur a refusé de signer les diplômes des étudiants et a provoqué scandale sur scandale dans cette ancienne et unique structure universitaire orthodoxe parisienne. Les enseignants de l'Institut Saint-Serge se sont fendus d'un communiqué cinglant à l'égard de leur recteur imposé, et l'institution, qui même pendant l'Occupation de la Seconde Guerre n'avait pas interrompu ses activités d'enseignement, a fermé ses portes aux étudiants pour un an, dans l'espoir de se prémunir contre les attaques de l'Archevêque Job contre la liberté académique et la liberté d'expression.

Pour mener à bien sa mission, l'Archevêque Job a mis en panne statutaire son archevêché: normalement dirigé de manière clérico-laïque, avec des représentants en provenance de tous les pays européens dans lesquels il compte des paroisses, l'Archevêché n'a pas pu tenir de réunion de son Conseil d'Administration ou de son Assemblée générale depuis plus d'un an. Ses comptes ne sont pas approuvés, son budget non plus. Tout est suspendu au gré de l'Archevêque Job et des mandants que le Patriarcat Oecuménique de Constantinople lui a imposés dont le préposé en France est le Métropolite Emmanuel Adamakis.

Le 11 novembre, l'Archevêque Job a convoqué tous ses prêtres à la Cathédrale de la rue Daru (Paris 8e), dans le but de leur communiquer sa vision de "l'obéissance" et "des canons (règles) de l'Église". De nombreux fidèles se sont donné rendez-vous pour soutenir les prêtres opprimés par le nouvel Archevêque. Ils appellent à la résistance contre l'obscurantisme, et au retour d'une vie d'Église participative, basée sur une vision moderne de la gouvernance.

L'instance suprême de cette Église est le Patriarcat Oecuménique de Constantinople, dont le titulaire viendra en France, à l'invitation de François Hollande, pour la COP21: Sa Sainteté Bartholomée Ier, Patriarche Oecuménique, va se retrouver face à des fidèles outragés et blessés, des prêtres humiliés, condamnés au silence par leur Archevêque-tyran.

Quelques documents illustrant la crise:
à retrouver sur http://situationarcheveche.blogspot.fr/p/blog-page_10.html
-Bref communiqué
-Article dans "La Croix"
-Article de presse
-Lettre d'un membre démissionnaire du "Tribunal ecclésiastique"
-Lettre d'un prêtre en lien avec l'Assemblée du 11 novembre 2015 à Paris
-Déclaration de l'Institut de Théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris
-Lettre ouverte du collectif de laïcs pour la défense et le maintien de l'Archevêché

modérateurs forum

Messages : 6
Date d'inscription : 19/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum