L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue.

Message par Invité le Jeu 12 Nov - 20:09

http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/France/L-archeveche-russe-orthodoxe-en-Europe-occidentale-a-tenu-une-assemblee-pastorale-tendue-2015-11-12-1379554?&PMID=f9cc1a468969bdbd94fb99a3584e3753

LA Croix - Urbi & Orbi

Mercredi 11 novembre avait lieu, à Paris, l’assemblée pastorale annuelle de l’archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale.

Alors que prêtres et laïcs sont en conflit ouvert avec l’archevêque, des fidèles ont manifesté toute la journée devant l’église où se tenait la réunion.

« L’organisation canonique de l’Église orthodoxe ». Le thème de l’assemblée pastorale de l’archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale sonne comme un rappel à l’ordre.

Soixante-douze clercs étaient réunis, mercredi 11 novembre, pour cette réunion annuelle sous la présidence de leur archevêque, Mgr Job de Telmessos. Une journée consacrée à la formation du clergé, mais qui a eu lieu, cette année, dans une ambiance pesante. En effet, l’archevêché est déchiré par un conflit opposant Mgr Job à plusieurs prêtres et laïcs, qui critiquent avec véhémence son mode de gouvernement jugé « autoritaire ».

L’archevêché russe-orthodoxe profondément divisé.

Né de l’émigration russe après la révolution d’Octobre 1917, l’archevêché des Églises orthodoxes russes d’Europe occidentale a développé un fonctionnement qui lui est propre, laissant une plus grande place aux laïcs dans son administration. Il compte aujourd’hui 180 clercs au service de 120 paroisses.

Arrivé en 2013, Mgr Job a – selon plusieurs témoignages – démis de leurs fonctions ou sanctionné plusieurs prêtres sans l’avis de son conseil, se brouillant avec ce dernier. Il refuserait également de signer les diplômes des étudiants de l’Institut de théologie Saint-Serge, le plus ancien lieu de formation orthodoxe en Occident, rattaché à l’archevêché, qui a fermé ses portes pour un an.

MANIFESTATION DE LAÏCS
Mercredi, tandis que le clergé de l’archevêché était réuni à huis clos dans la cathédrale orthodoxe de la rue Daru, dans le 8e arrondissement de Paris, quelques dizaines de laïcs étaient rassemblées à l’extérieur, munis de banderoles portant les messages tels que « Les chrétiens ne sont pas des moutons » ou encore « Halte à l’obscurantisme ».

« Nous étions une cinquantaine, de Paris, de Marseille et de Bruxelles, explique une organisatrice du rassemblement. Nous sommes restés toute la journée et avons prié. » Selon elle, alors qu’une divine liturgie ouvrait la journée à 9 h 30, l’accès à la cathédrale a été fermé aux laïcs dès 10 h 30.

Sous couvert d’anonymat, elle parle volontiers de « climat délétère » et ne mâche pas ses mots à propos de la situation. « On a l’impression que le but de Mgr Job est de détruire toutes les particularités de l’archevêché », affirme-t-elle.

« Nous allons faire ce que nous pouvons pour que les prêtres ne se sentent pas trop isolés », ajoute-t-elle à propos des suites à donner à cette journée.

UN PRÊTRE CONTRAINT DE SE PROSTERNER
Joint au cours de la journée, un participant à l’assemblée pastorale – qui préfère garder l’anonymat, craignant des sanctions – assure que le discoursde l’archevêque « était une liste des droits de l’évêque et des devoirs du prêtre ».

« À la fin, un prêtre a demandé s’il était possible de poser des questions sur cette déclaration. L’archevêque l’a accusé de faire la sourde oreille à ce qu’il venait de dire, et lui a demandé de venir faire devant lui une prosternation en signe de pénitence. » Toujours selon ce prêtre, son confrère « s’est exécuté car il savait qu’il encourait de graves sanctions s’il ne le faisait pas ».

Prêtres et laïcs indiquent avoir envoyé de nombreuses suppliques au patriarche de Constantinople, Bartholomeos, dont dépend l’archevêché, jusqu’ici sans réponse. « Lorsqu’il viendra à Paris pour la COP21, il sera accueilli avec des calicots », averti le prêtre.

POUR MGR JOB, UNE ASSEMBLÉE « SANS PROBLÈME »
De son côté, Mgr Job affirme que l’assemblée pastorale s’est déroulée « calmement et sans problème, comme tous les ans ». Joint par La Croix, il dit n’avoir « rien à cacher » et fournit volontiers les textes des différents discours de la journée.

Dans un communiqué, il évoque la séance de questions qui a finalement pu avoir lieu en fin de journée, décrivant « un long échange constructif et fructueux entre les membres de l’assemblée et les conférenciers ».

Il reconnaît avoir vu « une dizaine de manifestants » devant la cathédrale, mais dit n’avoir « aucune idée » de la raison de leur présence. « Étant archevêque depuis deux ans, c’est la première fois que je vois ça », précise-t-il. « L’assemblée pastorale concerne la formation du clergé, ajoute l’archevêque. Les laïcs n’ont rien à voir avec ça. »

Gauthier Vaillant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue.

Message par modérateurs forum le Jeu 12 Nov - 22:10

https://twitter.com/LaCroixCom/status/664843527784955904

modérateurs forum

Messages : 6
Date d'inscription : 19/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue.

Message par Père Estroïka le Jeu 19 Nov - 23:44

Au vu des derniers événements et surtout de la manière dont les prêtres sont obligés de se cacher, la seule conclusion qui s’impose est la suivante: Mgr Job n’a qu’un modèle, Kim Jong-un.
Je suis toujours sous le choc de ce que nous avons vécu.
Je n’arrive pas à me relever. Mes paroissiens le voient bien, je suis rentré de la cathédrale avec le sentiment d’avoir été sali par ce que j’y ai vu et entendu.
La prosternation publique imposée au père Vladislav n’est qu’un moment (très important bien sûr) de cette journée de traumatisme collectif que nous avons vécu.
Même ceux qui pourlèchent les mains et les bottes de l’archevêque ne cachaient pas, dans les apartés, leur dégoût de ce personnage qui tient nos paroisses en otage...

Père Estroïka

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue.

Message par Invité le Ven 20 Nov - 13:43

http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/France/Droit-de-reponse-de-Mgr-Job-de-Telmessos-2015-11-19-1382380

Droit de réponse de Mgr Job de Telmessos

Le 12 novembre, sous la signature de Monsieur Gauthier Vailland, La CROIX.COM a publié un article intitulé « L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue », dans la rubrique Urbi et Orbi.

Conformément aux dispositions de la loi sur la presse, je vous demande de publier mon droit de réponse à cet article, dans les mêmes conditions que l’article en cause. En effet, cet article comporte un certain nombre d’erreurs, d’imprécisions et d’assertions que je souhaite corriger au profit de vos lecteurs.

Ainsi, l’article :
– cite « plusieurs témoignages » selon lesquels j’aurais démis de leurs fonctions et sanctionné plusieurs prêtres sans l’avis de son conseil, c’est-à-dire celui de l’archevêché.

L’archevêché compte 180 clercs. Depuis mon élection et ma prise de fonctions (novembre 2013), j’ai sanctionné deux clercs. Le premier pour avoir, contrairement au statut de l’archevêché, décidé de son propre chef, son rattachement et celui de sa paroisse à un autre Patriarcat. Le second, à la demande de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique, pour s’être opposé au métropolite de Belgique, représentant officiel de l’Église orthodoxe en Belgique, devant le Conseil d’État.

Pour ces sanctions, comme pour les décisions de réaffectations de clercs que j’ai prises, notamment à Nice, à Paris et en Scandinavie, les statuts de l’archevêché confient la seule responsabilité des décisions à l’archevêque. En aucune sorte, le conseil de l’archevêché n’est supposé exprimer son avis à cet égard, qu’il soit consultatif ou conforme.

– évoque ma « brouille » avec le conseil de l’archevêché.

Réuni régulièrement tous les deux mois entre mon élection et la fin de 2014, ce conseil n’a plus siégé depuis lors. Conformément aux statuts, sa convocation relève de ma responsabilité, sur un ordre du jour préparé par le secrétaire du conseil et validé par mes soins.
Si je ne l’ai pas fait depuis décembre 2014, c’est par ce que je suis confronté à une opposition de plusieurs membres laïcs de ce conseil. Opposés d’emblée à mon élection, multipliant des prises de position publiques, oubliant les statuts qui s’appliquent pourtant à tous, ces personnes ne permettent pas au conseil d’exercer ses responsabilités au profit de l’intérêt général. Mi-avril 2015, j’ai adressé à deux de ces laïcs un courrier qui est resté lettre morte. Le pasteur que je suis souffre de cette situation qui, in fine, ne peut que nuire à notre archevêché, à ses fidèles et à la foi en Dieu qui devrait être l’alpha et l’omega de notre action collective.


– me reproche de ne pas signer les diplômes des étudiants de l’institut théologique Saint-Serge.

Je ne signe pas ces diplômes pour la simple et bonne raison que la loi – loi 2013-660 du 22 juillet 2013, article 71, modifiant l’article L 731-14 – ne me permet pas de le faire, à défaut de payer une amende de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

– évoque une manifestation de laïcs en soutien de clercs.

Si je me réjouis que 30 fidèles aient consacré leur 11 novembre à venir, parfois de loin, exprimer leur foi à la cathédrale, je m’interroge sur certaines de leurs méthodes, comme vouloir transformer ses jardins en champ de calicots. Revendiquer ses droits à satiété, sans oublier de photographier et d’«i-pader» le moindre de ses gestes me paraît ignorer l’indispensable harmonie entre liberté et responsabilité. Surtout quand votre interlocutrice anonyme oublie de vous indiquer comment, avec ceux qui partagent son « courageux » combat, ces fidèles agressent sur internet, depuis des semaines, leur archevêque, dans sa personne et sa fonction.

- me reproche d’avoir obligé un clerc membre de l’assemblée à se prosterner.

À l’issue des travaux de la matinée, vers 13h30, j’ai invité tous les présents à rejoindre les lieux de déjeuner, en rappelant le programme de l’après-midi, prévoyant notamment une longue séance d’échanges. Un des clercs s’est alors levé et sans demander la parole, a annoncé vouloir immédiatement entamer ces échanges.

En tant que président de l’assemblée pastorale, je lui ai demandé de respecter le programme défini et ses horaires. En tant qu’archevêque, je l’ai rappelé à son devoir de respect hiérarchique, en lui demandant de manifester explicitement ce respect par une inclinaison, ce que l’intéressé a fait sans délai.

Selon un interlocuteur anonyme, ce prêtre aurait obéi par crainte de « graves sanctions ». Je laisse à chacun d’apprécier la qualité de ces témoignages anonymes, surtout quand ils concernent la psychologie d’une tierce-personne.

+ Archevêque Job de Telmessos, Exarque du Patriarche œcuménique.
La Croix

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’archevêché russe-orthodoxe en Europe occidentale a tenu une assemblée pastorale tendue.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum